Bonjour, chers amis de près ou de loin
Je viens d’écrire aux élèves inscrits en cours avec moi, libre aux enseignants de faire suivre.Et j’élargis à tous ceux qui demandent, ou pas (ils peuvent zapper) des éléments de pratiques en ces jours de retraite, retrait.
Il y a des sites qui diffusent des cours de yoga et des méditations en ligne, c’est bien. Tout peut être bon du moment que cela n’entraîne ni intolérance, ni dépendance ni illusion de solutions magiques, explications fumeuses que je vois fleurir et en même temps ça me laisse un peu perplexe quant au travail sur l’autonomie.
Je vais écrire plus régulièrement sur le site dans la rubrique actualité, je suppose que vous êtes tous abonnés à la newsletter ou que vous allez rapidement le faire. Je peux vous transférer la dernière, excusez-moi pour la redite Et c’est là aussi que vous allez pouvoir retrouver des pratiques, mudras, mantras et textes pour nourrir la réflexion comme l’élan du cœur.
Je joins un peu de documents qui sont dans mon pc : 2 fiches de détente/enseignement/approche de méditation :
– Construction du caducée
– Cours de base
– Séance détente
– Méditation
Ce sont des portes; un cours rédigé pour les profs mais que vous pourrez sans doute comprendre (ex : DOS JME= jambes moyennement écartées) avec les noms sanskrit des postures pour retrouver des compléments sur le net.
J’ajoute un rappel « cours de base » à partir d’un cours que nous donnons à la thalasso.

Soyez inventifs et en reliance : la prochaine « officielle » c’est tous les dimanche matin, (donc demain quand j’écris) puis mercredi soir, mais tout cela n’est que formes, cette reliance elle est au cœur de nous d’instant en instant. Voir le site.
Nous sommes ensemble, avec la nature et les êtres, étirés entre compassion( Karuna) et équanimité (Upeksha) : ne pas sombrer dans le chagrin malgré les situations parfois déchirantes, ne pas s’isoler en s’anesthésiant sous prétexte de recul, ne pas se réfugier dans des illusions magiques mais faire notre part là où nous sommes et cultiver l’émerveillement de vivre avant de mourir, la gratitude et la patience.
Bonne lecture à chacun, je vous salue de l’athanor où tout va bien.
Namaste